Intégration : “Tout le monde peut réussir s’il se connaît bien.”

Témoignage de Laëtitia D’Andreamatteo, API (accompagnatrice en projets d’intégration) pour le Manoir d’Anjou aux Sacrés-Coeurs de Waterloo

Au niveau de la dynamique des intégrations , nous mettons en place un suivi adapté à chacun de nos élèves en fonction de ses difficultés.

En établissant le profil de l’élève par le biais de questions, nous tentons de comprendre ses préférences cognitives.  Plus l’élève réfléchit, plus il parvient à dégager des informations concernant son cheminement cognitif. Ainsi, il parvient à mieux se comprendre, à être plus efficace dans ses apprentissages. Nous l’aidons à mettre en évidence ses préférences cognitives et nous mettons en place des stratégies adéquates à son profil qui lui permettront d’apprendre, de comprendre et d’étudier plus efficacement, plus rapidement.

Nous utilisons la gestion mentale, la programmation neurolinguistique ainsi que d’autres méthodes/courants qui nous permettent de proposer aux élèves des outils/fiches méthodologiques pratico-pratiques. Nous proposons des activités plus ludiques : des quizz, des grilles, des jeux de cartes, des cartes mentales… Une fois que ces outils sont bien intégrés et bien utilisés, les élèves sont en mesure de comprendre, penser, synthétiser, planifier…

Cela leur permet également d’avoir une vue d’ensemble sur leur travail et sur leurs apprentissages. Notre but est de leur redonner confiance. Chaque élève est unique et chacun d’entre nous a un cheminement différent avec des préférences et sensibilités différentes.  Tout le monde peut réussir s’il se connaît bien.

A terme, ils sont non seulement autonomes mais également acteur de leur scolarité. Certains d’entre eux se connaissent mal et le fait de pouvoir s’introspecter leur permet de mieux appréhender leur scolarité, leur réussite mais aussi leurs échecs. Certains de nos élèves sont aussi très sensibles, nous prenons en charge des élèves dysphasiques qui ont beaucoup de mal à mettre des mots sur leurs émotions. L’intelligence émotionnelle rend parfois les apprentissages plus faciles. Oser dire ce qui ne va pas ou ce que l’on ressent par rapport à telle ou telle situation peut aider à se sentir mieux et à aller de l’avant. Les élèves ont besoin d’être guidés, de prendre conscience de leur fonctionnement et de favoriser le travail de métacognition. Le sentiment de compétence doit être ravivé chez eux et ce sentiment-là est fortement lié à l’aspect motivationnel. Lorsque la motivation revient, les résultats s’améliorent en général.

Notre objectif est de les rendre autonomes et acteurs. Croire en eux et en leurs capacités, redonner la motivation et l’espoir.

Notre atout : une équipe pluridisciplinaire (instits, profs, logos, psychomotricienne, coach scolaire, …) Chacun(e) d’entre nous a des formations différentes qui permettent de compléter nos compétences. Nous participons à des conférences, nous organisons des journées pédagogiques dans lesquelles des intervenants viennent nous former, nous expliquer de nouvelles techniques…

Nous faisons le lien entre l’équipe pédagogique, les parents, les élèves et l’intégration. En début d’année des aménagements raisonnables sont mis en place et sont expliqués à l’ensemble des professeurs. Une farde reprend ces A.R et est disponible dans la salle des professeurs, ainsi chacun peut s’y référer à n’importe quel moment de l’année. Nous constituons régulièrement des affiches explicatives sur divers troubles dys. Nous avons créé une « newsletter » donnant des informations, des références bibliographiques, des citations, des mises en situations… Tout cela est fortement apprécié par les professeurs. Nous collaborons le plus possible afin que cela soit profitable aux élèves. En effet, nous participons aux réunions, aux journées pédagogiques, aux conseils de classe afin de soutenir nos élèves mais également dans le but de présenter le travail et les efforts fournis durant l’année. Nous en profitons pour signaler tout problème pouvant impacter la scolarité de l’élève. Nous nous adaptons à l’établissement en utilisant ses outils en matière de communication (plateforme numérique.)

La constitution des P.I.A (plan individuel d’apprentissage) est très importante dans notre travail et dans le suivi de nos élèves. Grâce à eux, les élèves et nous-mêmes décidons des objectifs à atteindre durant l’année. Ils sont revus et évalués régulièrement afin de permettre à l’élève d’avancer au mieux dans sa scolarité. Cela nous donne une vue d’ensemble sur le travail à effectuer, nous avançons pas à pas, au rythme de l’élève. Nous prenons le temps nécessaire. Le P.I.A implique l’élève, qui, du coup, a envie de se dépasser. C’est un challenge qui permet à l’élève de comprendre que l’on avance petit à petit, que l’on peut se construire, se renforcer et se dépasser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.