Circulaire 7493 (05/03/2020) et COVID-19

Madame,

Monsieur,

Je vous invite à prendre connaissance du la circulaire n°7493 du 5 mars 2020.

Que faire face à un cas suspecté ou avéré de Covid-19 ?

Les recommandations du SPF Santé publique restent à ce stade inchangées. Les conseils repris sur le site
www.info-coronavirus.be/fr demeurent d’application.


Si un enfant ou un membre du personnel tombe malade dans les 14 jours suivant son retour de voyage, il est tenu de rester à la maison. Un contact avec le médecin de famille doit être pris par téléphone et il doit être fait mention des antécédents de voyage et des symptômes de l’enfant ou du membre du personnel concerné. Le médecin de famille pourra évaluer la situation et prendre les mesures appropriées.

Si un enfant ou un membre du personnel est un cas confirmé de Covid-19, le service de surveillance des maladies infectieuses de la Région prendra d’initiative contact avec les interlocuteurs compétents au sein du Pouvoir Organisateur afin de les informer de l’ensemble des mesures à prendre.

D’une manière plus générale, le SPF Santé publique considère que, tant que notre pays compte un nombre limité de cas, il est suffisant d’isoler les patients et d’être attentif aux symptômes des personnes qui ont été en contact avec ceux-ci. Aucune mesure de fermeture d’école n’est donc envisagée à ce stade.

Contrôle des absences des élèves
En ce qui concerne les absences des élèves dans le contexte lié au développement du Covid-19, celles-ci peuvent être de deux ordres :

  • soit l’élève absent est couvert par un certificat médical : son absence est donc justifiée ;
  • soit l’élève absent n’est pas couvert par un certificat médical. Dans ce cas, le Chef d’établissement pourra considérer les absences de l’élève comme justifiées si elles relèvent de “circonstances exceptionnelles
    liées à des problèmes familiaux, de santé mentale ou physique de l’élève ou de transports” prévues par l’article 9, §3 de l’Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 22 mai 2014.

Dans le contexte lié au développement du Covid-19, le Chef d’établissement pourra élargir la notion de “circonstances exceptionnelles” à des cas non listés par l’Arrêté précité.
La durée maximale de l’absence liée au Coronavirus est également laissée à l’appréciation de la Direction.
En dehors de ce contexte, la réglementation relative aux absences non justifiées s’applique.

Nous ne manquerons pas, Madame, Monsieur, de vous tenir informés des actualités de ce sujet.

Sibylle Paul, administratrice déléguée du Pouvoir Organisateur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.